Et le Hackaton?


La fin de semaine du 29 septembre au 1er octobre, La Fabrique a redéfini les hackathons.
L’idée de rassembler des créateurs et des gens d’affaires au même endroit pour apporter des solutions à une problématique de la vie courante était bonne et c’est d’ailleurs ce qui a fait des hackathons des activités incontournables dans plusieurs villes du monde. Mais on pouvait aller plus loin.
La Fabrique, en mettant, comme à son habitude, les créateurs au centre de l’attention, a permis d’exploiter à fond l’imagination des artistes et des développeurs qui ont participé à l’événement. En enlevant les contraintes reliées à la fonctionnalité et aux besoins de rentabilité, les équipes ont pu explorer des terrains complètement inexploités. Pendant cette fin de semaine imaginative, les participants ont posé une réflexion sur les enjeux du numérique tels qu’ils les vivent au quotidien.
  • Le Big Data existe-t-il vraiment? La disponibilité des données est aujourd’hui tellement importante qu’il devient possible de faire sortir n’importe quelles tendances et leur contraire. En plus de questionner la qualité parfois douteuse des bases de données qu’on trouve sur internet, une équipe a cherché à démontrer qu’une surabondance de données peut brouiller les pistes autant qu’elle peut éclairer les chercheurs de tendances.
  • Connaissez-vous la personne que vous étiez dans le passé sur les réseaux sociaux? : une équipe a utilisé les commentaires passés d’une personne pour déterminer son état d’esprit dans le temps. Objectif à long terme : voir l’évolution de la psychologie des groupes dans le temps.
  • Tout passage sur le web laisse des traces, est-il possible de vivre dans un monde éphémère? : un développeur a créé une application qui utilise les mouvements des mains pour peindre temporairement des fluides qui se dissipent sur un écran. C’est une belle interprétation numérique de l’art éphémère.
Le Hackathon des Journées de la culture que La Fabrique a organisé en partenariat avec Sporobole a été un succès. Plaisir, création, réflexion et rencontres ont été au rendez-vous. Seule question en suspens : serez-vous de la partie à la prochaine édition?
Olivier Ross

Anne Painchaud-Ouellet